LacdelaPlagne19

Randonnée au Lac de la Plagne

Un des itinéraires les plus empruntés par les touristes en Tarentaise consiste à suivre le mythique GR5 jusqu’au Lac de la Plagne.

Accès

Depuis la ville d’Aberville, suivre la N90 en direction de Moutier puis de Aime.

6Km environ après Aime, prendre la petite route sur la droite en direction de Landry / Peisey-Nancroix / Rosuel.

Suivre la route vers Rosuel jusqu’au chalet du même nom et se garer au terminus sur le parking.

Itinéraire

Montée : 2h30 – Aller/retour : 4h

Juste après le refuge, le sentier (GR5) monte très progressivement, puis traverse une vaste aulneraie jusqu’au passage de la Rèbe (1916 m) face à la cascade du Nant Putors.

A la sortie du petit mélézin on a de beaux points de vue sur les glaciers des Platières.

Le sentier continue sa progression régulière à travers le verrou glacière caractéristique, puis traverse une zone de petits blocs calcaires gris. A l’intersection, quitter le GR5 vers la droite en direction du lac.

Eviter de partir trop tard. Très souvent, en fin d’après-midi, la zone est touchée par de violents orages qui rendent le sol très glissant.

On arrive rapidement sur le Plan de la Plagne, où le chemin se poursuit le long des méandres du Ponthurin, sur près de 2 km avant d’arriver au Lac de la Plagne. Le contourner par la droite pour aller jusqu’au refuge d’Entre le Lac.

Le GR5

Le sentier de grande randonnée 5 (GR 5) part de la mer du Nord (Hoek van Holland) pour rejoindre la mer Méditerranée à Nice en France, totalisant 2 600 kilomètres de distance.

Il passe aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, en France où il traverse les Vosges et le Jura, en Suisse où il poursuit sa traversée du Jura jusqu’au lac Léman puis à nouveau en France pour la traversée nord-sud des Alpes françaises du Léman à la Méditerranée.

Ma journée

Arrivé assez tôt au Rosuel, j’ai pu profiter de l’itinéraire sans trop de monde autour. En plein été, le sentier est vraiment assailli de touristes, ce qui rend la rando forcément moins attrayante.

Les premiers kilomètres sont très pentus, c’est en fait la partie la plus difficile de la rando. Et le passage récent des troupeaux de vaches a rendu le sol très glissant, vu la quantité de bouses parsemées qui le recouvraient :)

La végétation en début de parcours est dense et parsemée de magnifiques cascades, on se croirait presque dans une forêt tropicale par moments. Puis une fois arrivé au plateau à mi-distance, le paysage devient rocailleux et la pente moins raide. C’est ici qu’on retrouve les fameux troupeaux, disséminés le long des ruisseaux. Miam miam le Beaufort à venir !

Le refuge propose 37 lits pour ceux qui veulent prolonger le séjour, mais également une vraie carte de restaurant pour ceux qui ne veulent pas s’encombrer d’un sandwich. L’équipe est très sympa, et prend du plaisir à expliquer aux touristes les itinéraires, ou à montrer les marmottes et les chamois qui se fondent dans le décor alpin.

Si de nombreux touristes viennent avec leurs enfants, n’oubliez pas que ce parcours reste une randonnée, pas une balade. Il faut bien s’équiper, tant niveau chaussure que vêtements.



Mots-clés recherchés:

0

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Geek de Montagne, votre guide sur les stations de ski & snowboard en Savoie.
Accès direct : Savoie - Tarentaise - Haute Tarentaise - Les Arcs - Bourg Saint Maurice - La Plagne - Paradiski - Tignes - Val d'Isère - Espace Killy - La Rosière - Les 3 Vallées - Courchevel - Méribel - Val Thorens - Megève - Randonnée - Raquettes
Néoliane mutuelle


Lire les articles précédents :
Elle vous plait la nouvelle version de Geek de Montagne ?

Nouveau design, nouvelle présentation, et toujours plus d'infos et d'articles sur les stations et les activités de montagne autour de...

Fermer