Le Monal (35)

Le Monal en raquettes

Perché à 1854 m d’altitude, le village du « Monal » est un endroit privilégié face au mont Pourri. Ce village de haute-Tarentaise offre au regard attentif des façades splendides dans le style local. Il faut le traverser en prenant le temps d’admirer sa célèbre vue sur le Mont Pourri, le glacier de la Gurraz et ses maisons en pierres.

En raison de son grand intérêt architectural, historique et paysager, le village du Monal est un site classé par les Monuments Historiques. Il occupe une position privilégiée en balcon face au massif du Mont Pourri et encadré par la forêt de mélèzes au débouché du Vallon du Clou. Le village du Monal accueille trois groupes de chalets et trois étangs. L’organisation paysagère des composantes minérales, végétales et architecturales en fait un site de grande qualité.

La plupart des constructions du village du Monal datent de la fin du XVIIIème et du XIXème siècles. Elles s’organisent en trois groupements autour de la chapelle Saint Clair, des chemins et des ruisseaux. On peut encore y voir des anciennes caves à lait, constructions de pierre, à cheval sur le ruisseau, qui permettaient à l’époque de réfrigérer et conserver le lait.

Au cours du XXème siècle, la dépopulation de la Haute Tarentaise a entraîné l’abandon progressif des chalets du village du Monal. L’ensemble appelait préservation et restauration.

plan-le-monal

Eté comme hiver, on y accède depuis la station du village de Sainte-Foy-Tarentaise. Mais quand le paysage est enneigé, le parking situé tout en haut est inaccessible. Il faut se garer au bout de cette petite station de ski familiale et sortir ses raquettes pour une montée d’environ 2 heures.

Au départ, j’étais accompagné de 4-5 touristes, à pied. Au bout de 100 mètres, ils ne pouvaient plus avancer. Soit ils glissaient sur les parties glacées, soit ils peinaient dans la poudreuse.

L’un d’entre eux m’a demandé où il était possible de louer ces « chaussures » que je portais aux pieds. Je leur ai répondu que ces raquettes étaient les miennes, et qu’il fallait redescendre au village pour éventuellement trouver un loueur.

Je me suis donc retrouvé absolument seul au bout de 100 mètres de progression, dans un décor immaculé, en passant d’un soleil éclatant à une tempête de neige en bout de parcours !

Quel plaisir de se retrouver seul dans ce village fantôme (en hiver seulement) bercé par un soleil blanc, sous les flocons virevoltants ! On pourrait y mourir tranquille que ça serait agréable.

Traversant la forêt à l’aller, en suivant parfois les balises car aucune trace au sol n’indiquait où aller, je suis redescendu le long du sentier principal au retour : c’est par ce chemin qu’on passe en voiture en été.

A noter qu’il existe une autre voie d’accès, depuis la départementale 902 qui mène à Tignes, après “la Thuile”, à hauteur du lieu-dit “Les Pigettes”.


Afficher Le Monal 31 mars 2013 sur une carte plus grande



0

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Geek de Montagne, votre guide sur les stations de ski & snowboard en Savoie.
Accès direct : Savoie - Tarentaise - Haute Tarentaise - Les Arcs - Bourg Saint Maurice - La Plagne - Paradiski - Tignes - Val d'Isère - Espace Killy - La Rosière - Les 3 Vallées - Courchevel - Méribel - Val Thorens - Megève - Randonnée - Raquettes
Néoliane mutuelle


Lire les articles précédents :
La Plagne (2)
La Plagne sous le soleil de mars

Voilà un titre qui résume à lui seul ce magnifique lundi de Pâques que j’ai eu la chance de passer...

Fermer