La Plagne (2)

La Plagne sous le soleil de mars

Voilà un titre qui résume à lui seul ce magnifique lundi de Pâques que j’ai eu la chance de passer sur les pistes de La Plagne.

Cette fois-ci, plutôt que de passer par Montchavin-les Coches, j’ai décidé de pousser un peu plus loin en voiture, en suivant tout simplement les instructions indiquées sur le site web de La Plagne : « Pour les skieurs d’une journée, il est conseillé de se garer au parking de La Roche, puis de prendre le télésiège jusqu’à Aime-La Plagne ».
Très bonne idée : ce parking est gratuit (rare dans la région) et très rapidement accessible depuis le bas de la vallée (une vingtaine de minutes depuis Bourg Saint Maurice, s’il n’y a pas trop de touristes sur la route).

Une fois arrivé à La Roche, à environ 1500m d’altitude, il y a largement la place pour se garer puisque le parking n’était pas plein malgré ce long week end de Pâques.
Et en 10 minutes, on se retrouve à Aime-La Plagne à 2100m, d’où on a accès à tout le domaine de Paradiski.

Les différents « villages » de la Plagne ne sont pas d’une beauté inoubliable, mais les pistes sont vraiment top, tout comme la qualité de la neige. La Plagne, ce n’est pas seulement une station pour famille, mais aussi et surtout un vrai domaine skiable d’exception.

A l’heure du déjeuner, alors que je dégustais d’excellents diots de savoie sauce moutarde au restaurant de la Roche de Mio, j’ai eu la chance d’être attablé de Jean-Yves Blondeau, alias « Rollerman », accompagné de son caméraman.

Véritable star des sports extrêmes, Jean-Yves a inventé une combinaison recouverte de roulettes de la tête aux pieds, ce qui lui permet de rouler sur les routes dans toutes les positions, allongée, assise, sur le dos ou sur le ventre…

Non content d’avoir popularisé cette invention, il a poussé le bouchon encore plus loin en créant le même concept pour la neige : le buggy ski lui permet de dévaler les pentes enneigées dans toutes les positions, puisque son corps est recouvert d’une armure sur laquelle sont fixés une multitude de skis de toutes formes.

jybondeau

Bref, Jean-Yves est un peu le transformers du ski. Et pour manger, il lui faut enlever des couches et des couches d’armure. Ça doit vraiment peser tout ça !

Abordé pendant son repas par de nombreux fans, j’ai décidé de ne pas le déranger plus que ça et de le laisser déjeuner en paix. Mais si je le recroise sur les pistes de La Plagne, son domaine de prédilection, il aura assurément un reportage dédié dans Geek de Montagne !

Toujours à la Roche de Mio, à noter encore l’excellent « Urban Plagne » qui permet à tout le monde d’essayer le nouveau matériel, censé sortir à la saison prochaine. Je n’avais pas trop le temps d’y trainer pour vérifier, mais le public était bien au rendez-vous comme vous pouvez le voir sur les photos.

A la fin mars, la neige commence à se faire dure et rare en bas de domaine. Alors j’ai décidé de passer la journée sur le glacier de Bellecôte, qui culmine quand même à 3417m !
La poudreuse tombée pendant la semaine était encore pratiquement intacte dans certains secteurs, grâce au mauvais temps qui a du causer la fermeture de cette zone les jours précédents.
Alors j’en ai profité pour tourner cette petite vidéo qui devrait en ravir quelques-uns…

[youtube value= »3LGiBzzhMZg » fullscreen= »true » width= »800px » height= »450px »]

A noter enfin un petit couac dans l’après-midi : la vieille télécabine sur le glacier est tombée en panne deux fois. La seconde fois, j’étais dedans avec 5 autres camarades d’infortune, bloqués pendant 45 minutes dans une chaleur de plomb. La cabine avançait de 10 mètres toutes les 5 minutes puis s’arrêtait de nouveau, sans aucune explication.

Certains n’ont pas eu notre patience, et ont même sauté de la cabine dans la poudreuse, à environ 5 mètres de hauteur. J’aurais aimé voir la réaction des responsables du domaine en cas d’accident…

A l’arrivée en station, pas une seule personne du staff pour nous expliquer ou s’excuser, voire nous offrir un verre après avoir subi ce sauna gratuit.

Par la suite, j’ai demandé des explications à un percheman dans la station du bas. Il m’a expliqué que cette cabine a plus de 40 ans, tombe tout le temps en panne, et devrait être remplacée en 2017 ! D’ici là, croisez les doigts quand vous montez au glacier pour ne pas perdre votre journée !

Enfin, pour revenir sur mes traces du matin, je suis passé par l’autre côté du domaine, via Champagny-en-Vanoise. Là encore, super bonne découverte avec un paysage immaculé de blanc à perte de vue. J’ai été emballé par ce court passage, et je compte bien y retourner plus longuement une prochaine fois car Paradiski est vraiment immense, et on ne peut pas tout voir en une journée.

La vidéo du buggy ski de Jean-Yves Blondeau


Afficher La Plagne, 1er avril 2013 sur une carte plus grande



0

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Geek de Montagne, votre guide sur les stations de ski & snowboard en Savoie.
Accès direct : Savoie - Tarentaise - Haute Tarentaise - Les Arcs - Bourg Saint Maurice - La Plagne - Paradiski - Tignes - Val d'Isère - Espace Killy - La Rosière - Les 3 Vallées - Courchevel - Méribel - Val Thorens - Megève - Randonnée - Raquettes
Néoliane mutuelle


Lire les articles précédents :
parc
Avalanche Park : l’entraînement des chiens secouristes

Samedi dernier, au col de la Chal aux Arcs, touristes et skieurs pouvaient observer toute la journée un étrange manège...

Fermer